Ma B.A. de la rentrée

Vous l’aurez compris car on ne cesse de le répéter à tout va: c’est la rentrée! J’en profite pour souhaiter une excellente rentrée à tous ceux qui ont repris le chemin de l’école ou du boulot.

Pour ma part, depuis quelques années, la rentrée n’avait plus d’incidence sur moi (ou presque, dans la mesure ou j’ai travaillé dans des écoles). Mais le mois prochain, je vais moi aussi réendosser mon costume d’étudiante pour une année ou plus. Pour sûr, ce retour sur les bancs de l’école (façon de parler) va me faire tout drôle! Ca n’est pas forcément de gaieté de cœur que je m’y plie, mais se réorienter professionnellement nécessite de faire des concessions. Et j’ai bien remarqué que ce n’était pas évident de trouver du travail quand on ne dispose pas des diplômes correspondants!
J’aurai l’occasion d’y revenir ultérieurement.

Pour le moment, intéressons-nous à tout autre chose. Ma B.A. (Bonne Action, au cas où) de la rentrée. De quelle genre peut-elle bien être?

Il y a quelques mois de ça, je regardais une série américaine à la télé, « Body of Proof », dans laquelle une médecin légiste œuvre à trouver des preuves à partir des corps qu’elle reçoit.

Et un soir, alors que j’étais captivée par un des épisodes, mon esprit a malgré tout divagué sur une question existentielle: pourquoi ne ferai-je pas don de mes organes à ma mort? Bon, ça peut paraître morbide, mais dans un sens, la situation s’y prêtait. Et à mon avis, c’est une question qu’on devrait tous se poser au cours de notre existence. Faire don de ses organes peut sauver des vies, ça n’est pas rien!

Je me suis renseignée sur le net et j’ai fini par sauter le pas. Au jour d’aujourd’hui, je ne sais pas encore si je préfère être enterrée ou incinérée. Mais dans l’un ou l’autre cas, être toujours en possession de mes organes ne me sera pas d’une grande utilité, il faut bien le reconnaître!

Dans l’idée où j’aurais été malade (ou le serais) et aurais nécessité une greffe d’organe, j’aurais aimé que le don miraculeux intervienne!
Bref, je pense que malgré la difficulté de cette question, une campagne telle que celle pour le don du sang ou la prévention routière, par exemple, devrait être organisée à plus grande échelle. Il est important d’informer la population de ce genre d’action au même titre que le don du sang, même si le don d’organes est plus conséquent que le don du sang.

Récemment, le JT de TF1 a diffusé un reportage sur le sujet. Plus de 17000 personnes en France attendraient d’être greffées. Et seulement 13% des Français connaissent la législation en matière de don d’organes, à savoir que la loi l’autorise si nul ne sait l’avis du défunt, ce qui peut entraîner une douleur supplémentaire pour la famille.

Je me souviens que ma mère nous en avait touché un mot, à ma sœur, mon frère et moi. Et j’ai soulevé la question moi aussi il y a peu.

Aujourd’hui, c’est chose faite: je possède mon passeport de vie, que je vais précieusement conservé dans mon portefeuille.

DSCN7150

C’était ma B.A. de la rentrée.

Et vous, vous êtes-vous déjà posé la question?

Publicités

2 réponses à “Ma B.A. de la rentrée

  1. Je trouve ça super beau de ta part de t’être renseignée la dessus. c’est une sacréBA!
    J’organise un concours pour gagner un beau bracelet sur mon blog, je serais ravie que tu participes!
    http://www.myprettyparis.com/sunny-september/

Laissez votre commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s