Bref, j’ai vu Kheiron

La semaine dernière était celle des spectacles. Après le French Cancan, le one-man-show!
Je n’ai jamais suivi en direct les épisodes de « Bref » parce qu’à l’époque, j’étais accro aux « Scènes de ménage » de la 6. J’ai découvert Kyan Khojandi et sa bande en streaming et j’ai aimé le concept et l’histoire dans laquelle on avait souvent l’impression de se reconnaître.

Bref, tout ça pour dire que par la suite, j’ai entendu parler des divers shows de toute la joyeuse bande. L’année dernière, j’avais été me régaler avec Baptiste Lecaplain. Quelques mois plus tôt, j’avais assisté aux « Tranches de vie » d’Elie Semoun et j’avais été assez profondément déçue. L’impression de revoir toujours les mêmes sketches. A l’inverse, le jeune Lecaplain avait su me toucher. J’ai retenu son one-man-show comme l’un des meilleurs que j’ai vus ces derniers temps.

Bref, revenons à nos moutons! Ou plutôt à Kheiron. Il s’est lui aussi lancé dans l’aventure en solitaire et depuis plusieurs mois déjà, j’en entendais parler de façon très positive.
Ca tombait bien, moi qui aime découvrir de (nouveaux) artistes et par la même occasion tester de nouvelles salles parisiennes, j’ai vu qu’il se produisait à l’Européen, 3 Rue Biot, Paris 17. J’ai donc choisi d’y emmener S&B vendredi dernier pour une soirée détente et rires à profusion en cette fin de semaine.

Je découvrais donc l’Européen et j’ai beaucoup aimé la salle. Ce n’est pas bien grand, bien disposé, de telle sorte que peu importe notre place, on voit parfaitement. Ca reste intimiste, et c’est parfait pour le stand up que nous propose Kheiron, en relation constante avec son public.

DSCN5687

En première partie, nous avons le plaisir de retrouver le compère de Kheiron, Kyan Khojandi. Il sait y faire pour « chauffer » la salle. C’en était presque trop court, mais rappelons-nous que nous ne sommes pas là pour lui!

Bref, Kheiron débarque tel un rappeur (d’ailleurs, paraît-il qu’il va sortir un album). Et là, c’est parti pour une bonne heure et demie, voire deux heures, de rires. Ce mec est une tuerie, il y va cash, souvent trash, mais ça passe! Il prend en compte son public, joue avec, s’en amuse, rebondit avec. Le temps passe sans qu’on s’en aperçoive. On est totalement happé par ce gars avec cette aisance qui semble si naturelle (si seulement je pouvais être aussi à l’aise et drôle!!!). Et bien sûr, comme dans tout spectacle humoristique, il sait faire de choses banales un prétexte à rire (j’adore sa référence au Buffalo Grill, comprendront ceux qui l’ont vu). Rappelons par ailleurs que Kheiron a été éducateur et il dispose d’un tas d’anecdotes en rapport avec les enfants (j’adore aussi, moi qui travaille auprès des enfants).

Bref, quand les médias précisent que Kheiron est le « roi de l’impro » ou qu’il « dynamite le stand up », ils ne mentent pas.

Le petit plus: il reste très accessible et se laisse aller à une séance photo après le show, dans le hall de l’Européen.

Bref, j’ai vu Kheiron et je ne le regrette pas!

Affiche Kheiron

Si vous aussi vous souhaitez « rire toutes les 7 secondes », il sera de nouveau au programme de l’Européen à partir du Jeudi 11 Avril jusqu’au 29 Juin 2013.

Publicités

2 réponses à “Bref, j’ai vu Kheiron

  1. Je l’ai vu en Janvier j’ai adoré, ris au larme !
    Il se lance dans la chanson aussi, en plus de la comédie !
    J’aime vraiment cet artiste 🙂

Laissez votre commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s